Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Amicale des Amateurs de Nids à Poussière

Amicale des Amateurs de Nids à Poussière

Le Blog de l'Amicale Des Amateurs de Nids À Poussière (A.D.A.N.A.P.) est un lieu de perdition dans lequel nous présentons revues, vieux papiers, journaux, ouvrages anciens ou récents, qui s'empilent un peu partout, avec un seul objectif : PARTAGER !

Publié le par Fabrice Mundzik
Publié dans : #Floréal, #Raphael Diligent, #Humour, #Comte de Buffon, #Fanny Clar, #Cheval-vapeur, #Automobile

"Histoire naturelle à la suite de M. de Buffon : le cheval-vapeur" de Fanny Clar fut publié dans Floréal n°30 du 28 juillet 1923.

Les illustrations sont de Raphael Diligent.

Comme dirait M. de Buffon, l'homme est la plus belle conquête du cheval-vapeur, puisque le cheval-vapeur force l'homme à travailler à sa place.

Jamais on ne rencontre le cheval-vapeur à l'état isolé. Toujours il voyage par troupe, souvent de quarante à cent. L'étonnant est que, lorsqu'ils sont deux cents, ils ne tiennent pas plus de de place que lorsqu'ils sont vingt.

Géo, dont l'oncle André possède une cinquante-deux chevaux, craint toujours qu'il ne s'en échappe deux ou trois, quand l'oncle ouvre la grande boîte où ils sont enfermés. Mais le cheval-vapeur vit parfaitement sans liberté.

Le cheval-vapeur n'a pas d'ancêtre qui ait vécu à l'état sauvage, comme le chien ou le chat. Ses aïeux, la patache, le coche, la chaise à porteurs, se montaient déjà d'humeur civilisée. C'est pourquoi sans doute on l'a domestiqué si aisément.

Pour se nourrir, le cheval-vapeur préfère la poussière des routes à l'avoine et à la botte de foin. Les cinquante-deux chevaux de l'oncle Jean bouffent les kilomètres, c'est l'oncle qui le dit. En fait de boisson, Ils préfèrent le bidon d'essence à l'eau claire des sources.

Ce qui différencie surtout le cheval-vapeur de ses ancêtres, c'est l'amour du bruit. Il pétarade, crache, fume et sent mauvais. Aussi se fait-il insulter par une paysanne qui conduit un âne entêté à garder le milieu de la route, alors que le cheval-vapeur est persuadé qu'elle lui appartient tout entière.

Il s'ensuit parfois des luttes épiques dont le cheval-vapeur ne sort pas toujours victorieux.

Géo a bien ri le jour où l'oncle Jean s'est mis tellement en colère après le sacré bourricot de la mère Mathurin qui l'a forcé à rebrousser chemin pour ne pas tomber dans une mare qui n'était pas des plus propres.

Géo, ce jour-là, approuva M. de Buffon, qui, tout en n'ayant pas prévu la vapeur dont le cheval devait s'alimenter quelque jour, avait néanmoins déclaré que l'âne étant beaucoup plus résistant.

Fanny Clar.

Fanny Clar "Histoire naturelle à la suite de M. de Buffon : le cheval-vapeur" (1923)

Fanny Clar "Histoire naturelle à la suite de M. de Buffon : le cheval-vapeur" (1923)

Commenter cet article

Présentation

 

Le Blog de l'Amicale Des Amateurs de Nids À Poussière (A.D.A.N.A.P.) est animé par :

 

(Photographie : Jean-Luc Boutel)

 

Christine Luce

 

Samuel Minne

 

Fabrice Mundzik

 

Liste des contributeurs

 

Articles récents

Quelques dépoussiéreurs :

e-Bulles d’encre

 

À propos de Littérature Populaire

 

Sur l’autre face du monde

 
Les Moutons électriques
 
Éditions Bibliogs