Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Amicale des Amateurs de Nids à Poussière

Amicale des Amateurs de Nids à Poussière

Le Blog de l'Amicale Des Amateurs de Nids À Poussière (A.D.A.N.A.P.) est un lieu de perdition dans lequel nous présentons revues, vieux papiers, journaux, ouvrages anciens ou récents, qui s'empilent un peu partout, avec un seul objectif : PARTAGER !

"Peut-on communiquer avec Mars ? Le grand astronome Flammarion révèle son opinion aux Lecteurs du Petit Monde" fut publié dans Le Petit monde, journal bi-mensuel pour la jeunesse, n°10 du 15 février 1920.

Un astronome américain vient d'annoncer, dans un grand journal de son pays, une nouvelle sensationnelle qui a été commentée par toute la presse française :

« Les Postes récepteurs de T.S.F., dit l'astronome, reçoivent en ce moment des messages mystérieux qui pourraient nous venir des planètes voisines de la Terre ».

C'est très loin, à l'ombre de l'Observatoire...

Au cinquième d'une maison qui n'a rien de moderne.

Le grand astronome Camille Flammarion vient à moi le sourire aux lèvres, les mains tendues. Après les compliments d'usage, je me hâte d'expliquer le but de ma visite.

« Maître, les lecteurs du Petit Monde m'envoient à vous... Leur curiosité est bien éveillée... Les prétendues communications par T.S.F. avec Mars les intriguent !!! Le savant sourit dans sa barbe blanche.

— Je sais... Je sais... me dit le grand astronome, vous n'êtes pas la première à m'en parler. Tout le monde à Paris s'occupe de cette histoire !

— Mais qu'y a-t-il de véridique dans les notes publiées par les journaux !...

— Les journaux répètent ce qu'on leur dit. En réalité, les signaux qui ont parfaitement été perçus par plusieurs postes n'ont rien à voir avec la planète Mars. Ces signaux que l'on pourrait assimiler à « la friture » du téléphone et qui n'ont rien de commun avec elle cependant, sont le résultat de la tempête générale qui nous vient non pas de Mars, mais tout simplement du soleil !

— Pensez-vous que nous puissions jamais correspondre avec les habitants de Mars...

— Tout fait croire que Mars est habité, me répond l'astronome et s'il l'est, ce ne peut être que par des individus qui nous sont évidemment supérieurs. Leur civilisation peut se montrer au moins égale à la nôtre. Pour nous, comme je l'ai écrit, nous habitons une planète de brutes.

— Cependant, si ces brutes arrivent jamais à comprendre dans un avenir plus ou moins lointain, les signaux que leur feront les Martiens, pourront-ils jamais parvenir à se joindre... à se connaître.

— Cela, jamais. Du moins avec leur corps. Pour les âmes, c'est autre chose.

— D'après vos calculs, maître, pensez-vous que les accidents du soleil ou autres nous procurent une année pluvieuse, ou reverrons-nous enfin le beau temps dont nous sommes privés cet hiver ?...

A ces mots, Camille Flammarion répond avec simplicité.

L'astronomie et la météorologie sont deux branches tout à fait distinctes. J'ai mis toute ma science, tous mes efforts et toute ma joie dans la première. Je ne crois pas à la seconde. Ceux qui prédisent aujourd'hui le temps qu'il fera dans huit jours sont des ignorants ou des hâbleurs.

Et il ajoute : tandis qu'avec l'astronomie, je puis vous dire exactement la date de la prochaine éclipse totale de soleil, éclipse tout à fait remarquable.

— Serait-il indiscret de vous demander cette date ?

— Pas le moins du monde. L'éclipse aura lieu le 11 août 1999, à 10 h. 28, l'ombre de la lune passera au nord de Paris. Et si la chose vous intéresse le prochain passage de Vénus devant le soleil aura lieu le 7 juin 2004 à 21 h. 0' 44". [Petite erreur de calcul, la bonne date est le 8 juin 2004]

Je ne cache pas mon étonnement et aussi mon admiration. Mais le grand savant qui vient de parler ne sourit même pas de mon ignorance. Il se montre d'une simplicité si charmante, que je m'enhardis à demander une grande faveur... que j'obtiens !

Ainsi je m'en irai sur l'aimable promesse que veut bien me faire Camille Flammarion de me recevoir aux beaux jours, en son observatoire de Noisy, accompagnée de deux abonnés du Petit Monde. J'ajoute que Mme Flammarion, présente à l'entretien, et pour qui depuis longtemps l'astronomie n'a plus de mystères, a poussé l'obligeance jusqu'à copier pour moi les renseignements que me donnait son mari... Ces notes n'en seront que plus précises... Tandis que je prends congé, un autre visiteur, astronome lui aussi, et élève du maître, raconte cette anecdote :

« Depuis que les journaux ont fait tant de bruit au sujet de ces prétendus signaux, les sapeurs d'Issy-les-Moulineaux se divertissent à expédier un peu partout des messages fantaisistes qu'ils signent : « Expédié de Mars » !... Et ils attendent dans une joie folle les commentaires que ne manqueront pas de faire à ce propos tous les journaux !

Même si elle n'est pas vraie, la plaisanterie est si bonne qu'elle valait d'être contée...

Et maintenant, que mes petits lecteurs prennent patience. Ils apprendront encore beaucoup de choses sur les astres qu'ils admirent. Pour un instant, au printemps prochain, Camille Flammarion ouvrira pour eux les portes du ciel.

ENNOÏA

A lire aussi :

Raphael Diligent - Une excursion en Mars (1923)

Patrick Moore - Destination Mars (O.D.E.J. - 1960)

Anonyme - Pouvons–nous savoir comment sont faits les êtres vivants des autres mondes ? (1963)

Peut-on communiquer avec Mars ? Le grand astronome Flammarion révèle son opinion aux Lecteurs du Petit Monde in Le Petit monde n°10 du 15 février 1920.

Peut-on communiquer avec Mars ? Le grand astronome Flammarion révèle son opinion aux Lecteurs du Petit Monde in Le Petit monde n°10 du 15 février 1920.

Commenter cet article

Présentation

 

Le Blog de l'Amicale Des Amateurs de Nids À Poussière (A.D.A.N.A.P.) est animé par :

 

(Photographie : Jean-Luc Boutel)

 

Christine Luce

 

Samuel Minne

 

Fabrice Mundzik

 

Liste des contributeurs

 

Articles récents

Quelques dépoussiéreurs :

e-Bulles d’encre

 

À propos de Littérature Populaire

 

Sur l’autre face du monde

 
Les Moutons électriques
 
Éditions Bibliogs