Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Amicale des Amateurs de Nids à Poussière

Amicale des Amateurs de Nids à Poussière

Le Blog de l'Amicale Des Amateurs de Nids À Poussière (A.D.A.N.A.P.) est un lieu de perdition dans lequel nous présentons revues, vieux papiers, journaux, ouvrages anciens ou récents, qui s'empilent un peu partout, avec un seul objectif : PARTAGER !

« La Vie Future », de H. G. Wells, une terrifiante anticipation (1936)

Triomphe du décor

«La Vie Future », selon Wells, réserve aux habitants de notre planète bien de l'agrément ! Et comme il faut compter avec la part de vérité que contiennent les œuvres d'imagination — Jules Verne en a fourni la preuve — on ne voit que trop bien ce que pourrait être une nouvelle guerre.

Ce spectacle est malheureusement d'une tragique actualité.

Naturellement, dans une anticipation de cette envergure le décorateur est roi et les artistes qui, pendant de longs mois, ont travaillé à l'établissement des maquettes ont surpassé de très loin tout ce qui avait été fait jusqu'à ce jour.

Les machines de « Metropolis » évoquées par l'image ont provoqué à l'époque un étonnement, une admiration justifiés ; celles de la Vie Future sont infiniment plus soignées dans leur conception et leur réalisation par exemple, le bélier géant qui, avec ses pinces monstrueuses, met bas les montagnes, est un chef-d’œuvre d'invention.

Tout, d'ailleurs, serait à citer : le raid des milliers d'avions qui vont semer la destruction, l'arrivée des vaisseaux aériens avec leurs parachutistes, la construction de la cité future, le canon géant, que sais-je encore ? Ce film offre à chaque instant une occasion nouvelle de s'émerveiller.

Sans action, sans personnages, la Vie future mériterait d'être vue uniquement pour ses décors, pour son machinisme intelligent qui, à aucun moment, ne nous donne la sensation du truquage, du carton-pâte et qui animé d'une vie vraiment hallucinante a créé un monde.

Gaston THIERRY.

« La Vie Future », de H. G. Wells, une terrifiante anticipation (1936)

La soirée

Meliès, le premier, donna au cinéma le goût du fantastique. Le premier, après son théâtre de Robert Houdin, il imagina de transporter à l'écran l'impossible, il inventa les truquages qui permettent de créer l'illusion.

Et à l'époque du muet, ces films fantasmagoriques furent à l'honneur, jusqu'au Metropolis de Fritz Lang, qui devait en être l'apogée.

Des années ont passé. Voici maintenant qu'Alexandre Korda nous donne un Super-Metropolis, sorti de l'imagination féconde du grand romancier anglais H. G. Wells : La vie future.

Le film commence en 1940, à la déclaration d'une guerre. Il se termine en 2036, à l'ère du machinisme poussé à outrance. Au début, c'est plus qu'une actualité brûlante qui se déroule à l'écran. A la fin, un long dialogue philosophique plaide le pour et le contre du progrès humain.

La Vie future était attendue avec impatience. Une foule considérable avait envahi hier soir le Paris pour assister à la première de ce film, dont on disait qu'il avait coûté plus de vingt millions de francs ; une foule houleuse, nerveuse, prête à réagir, et qui applaudit à tout rompre certains passages particulièrement audacieux.

Les acteurs ont peu à faire dans ce film, où tout a été réalisé par des techniciens experts : le metteur en scène William Cameron Menzies, l'opérateur Georges Perinal, le décorateur Vincent Korda, et une série de maîtres du truquage, venus spécialement d'Hollywood à Londres à cet effet.

A la sortie dans le hall, on reconnaissait nombre de visages connus : des metteurs en scène, tels que Jacques Feyder, Abel Gance, Leo Joannon, René Sti, des artistes : Françoise Rosay, Paul Azais ; Viviane Romance, des cinéastes : Simon Schiffrin, Pallos, Georges Agrinan, Milakowski, Robert Thoren, et j'en oublie.

S. B.

Commenter cet article

Présentation

 

Le Blog de l'Amicale Des Amateurs de Nids À Poussière (A.D.A.N.A.P.) est animé par :

 

(Photographie : Jean-Luc Boutel)

 

Christine Luce

 

Samuel Minne

 

Fabrice Mundzik

 

Liste des contributeurs

 

Articles récents

Quelques dépoussiéreurs :

e-Bulles d’encre

 

À propos de Littérature Populaire

 

Sur l’autre face du monde

 
Les Moutons électriques
 
Éditions Bibliogs