Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Amicale des Amateurs de Nids à Poussière

Amicale des Amateurs de Nids à Poussière

Le Blog de l'Amicale Des Amateurs de Nids À Poussière (A.D.A.N.A.P.) est un lieu de perdition dans lequel nous présentons revues, vieux papiers, journaux, ouvrages anciens ou récents, qui s'empilent un peu partout, avec un seul objectif : PARTAGER !

Publié le par Fabrice Mundzik
Publié dans : #Journal de Mickey, #Espace, #William Howells, #Astronautique, #Vie extraterrestre

"Pouvons–nous savoir comment sont faits les êtres vivants des autres mondes ?", un article anonyme publié dans le Journal de Mickey n°559 (1963). Les illustrations ne sont pas signées.

 

Pouvons–nous savoir comment sont faits les êtres vivants des autres mondes ?

Nous avons dit la semaine dernière que, selon les découvertes de la science, il existe sans doute des êtres vivants ailleurs que sur la terre (1) — même si ce n'est pas dans notre système solaire. Mais comment ces êtres extra-terrestres peuvent-ils bien être faits ?

Si hardi que cela puisse sembler, il n'est pas impossible de répondre encore à cette question. C'est ce qu'a fait un savant américain, le professeur William Howells, qui enseigne l'anthropologie à la célèbre université Harvard. Comment cet homme de science peut-il résoudre un problème pareil ? Oh ! ce n'est ni la suite d'expériences ni par examen de documents ou de pièces anatomiques ; tout bonnement par le raisonnement — lequel est, du reste, l' « arme absolue » de la science.

« Vous voulez savoir comment peuvent être constitués des êtres intelligents extra-terrestres ? » demande-t-il. « Eh bien, puisque vous les supposez, d'emblée, intelligents — par postulat, comme dirait un géomètre — c'est que vous les imaginez capables de faire de la science. Et comment fait-on de la science ? En se livrant à des observations et en édifiant sur elles des théories. Or, pour faire des observations, il faut des organes des sens, et, pour édifier une théorie, il faut un cerveau. Nos êtres possèdent donc obligatoirement des organes, des sens et un cerveau. Remarquez que ces organes des sens ne sont pas forcément les mêmes que les nôtres : peut-être voient-ils les sons ou les ondes de radio, peut-être entendent-ils la lumière ou les parfums, et peut-être un objet vert et un objet rose ont-ils pour eux des odeurs différentes...

« De toute façon, le cerveau est, pour ces êtres-là, comme pour nous, une sorte de poste de commandement, où l'on reçoit toutes les émissions envoyées par les organes des sens. Il doit donc être situé à part du corps proprement dit — et où serait-il mieux situé que dans une tête ?

« Mais il y a tête et tête, et rien ne nous assure que nos êtres extra-terrestres n'ont pas une tête de poisson, d'insecte ou d'oiseau. Comment savoir s'ils ne vivent pas dans l'air ou dans l'eau ? A la vérité, l'eau n'est pas un milieu très favorable au développement de l'intelligence, et les oiseaux sont beaux, mais stupides. On voit des chiens savants et des chevaux capables de faire une addition, mais on n'a jamais vu de poisson ou d'oiseau capable d'une performance de ce genre !

« Nos êtres hypothétiques doivent donc vivre sur la terre ferme. Ils n'y rampent d'ailleurs pas, puisque la tête, promue poste de commandement, doit dominer la situation. Il faut donc qu'ils soient supportés par des pattes. Ressemblent-ils pour autant aux insectes, lesquels, comme chacun sait, en possèdent trois paires ?

« Attention ! Avant de chercher combien ces individus doivent avoir de pattes, n'oublions pas qu'ils doivent avoir aussi des mains : un être n'est intelligent qu'à cette condition, les mains étant chargées d'exécuter les ordres du cerveau. Combien peuvent-ils avoir de mains, c'est-à-dire de bras ? Des êtres à trois bras sont peu probables, car, ils manqueraient de symétrie ; quatre ou plus ? C'est aussi improbable, car le cerveau aurait trop mal à coordonner les mouvements de tous ces bras ! Accordons-leur-en deux et n'en parlons plus.

« Notre fantaisie se rattrapera sur le nombre des doigts, qui peut fort bien dépasser cinq à chaque main et sur celui des membres inférieurs. Peut-être nos êtres mystérieux sont-ils quadrupèdes ? Cela dépend d'ailleurs en partie de l'intensité de la pesanteur à la surface de leur planète : plus leur corps est lourd, plus ils ont besoin de supports nombreux et massifs. Mais inutile de dire que nous penchons plutôt pour leur attribuer deux membres inférieurs... »

Un être à deux jambes, avec une tête et deux bras : le portrait esquissé par le professeur Howells se rapproche étonnamment de celui d'un homme. Bien entendu, il peut exister entre eux des différences appréciables : l'être en question possède peut-être des mains à six doigts, une queue, et des organes des sens tout autres que les nôtres — les yeux au bout de tentacules ou la bouche au sommet de la tête, comme dans un tableau de Picasso ; mais, tout compte fait, nous ne pouvons pas renier notre parenté avec lui, bien que nous n'ayons, lui et nous, aucun ancêtre commun. Ne sommes-nous pas, du reste, frères par l'intelligence ?

Les Américains poursuivent en ce moment une expérience capitale, celle du projet Ozma. A l'observatoire national de radio astronomie de Green Banks, un grand radiotélescope (spécialisé dans ce genre de recherche) est en train de balayer inlassablement le ciel. Que guette-t-il ? Les messages que pourrait lancer, de quelque planète inconnue, une humanité non moins inconnue... Le professeur Drake, auteur de ce projet, n'estime nullement cette recherche chimérique. Peut-être, un de ces jours, verra-t-il s'enregistrer, sur ses appareils, des signaux mystérieux ; il ne restera plus alors qu'à essayer de les déchiffrer, afin d'entrer en communication avec nos frères de l'espace.

 

(1) L'auteur fait allusion à "Existe–t–il des êtres vivants dans les autres mondes ?", article publié dans le Journal de Mickey n°558 du 3 février 1963, que je ne possède pas.

Anonyme "Pouvons–nous savoir comment sont faits les êtres vivants des autres mondes ?" in Journal de Mickey n°559 (1963)

Anonyme "Pouvons–nous savoir comment sont faits les êtres vivants des autres mondes ?" in Journal de Mickey n°559 (1963)

Anonyme "Pouvons–nous savoir comment sont faits les êtres vivants des autres mondes ?" in Journal de Mickey n°559 (1963)

Anonyme "Pouvons–nous savoir comment sont faits les êtres vivants des autres mondes ?" in Journal de Mickey n°559 (1963)

Anonyme "Pouvons–nous savoir comment sont faits les êtres vivants des autres mondes ?" in Journal de Mickey n°559 (1963)

Anonyme "Pouvons–nous savoir comment sont faits les êtres vivants des autres mondes ?" in Journal de Mickey n°559 (1963)

Anonyme "Pouvons–nous savoir comment sont faits les êtres vivants des autres mondes ?" in Journal de Mickey n°559 (1963)

Anonyme "Pouvons–nous savoir comment sont faits les êtres vivants des autres mondes ?" in Journal de Mickey n°559 (1963)

Anonyme "Pouvons–nous savoir comment sont faits les êtres vivants des autres mondes ?" in Journal de Mickey n°559 (1963)

Anonyme "Pouvons–nous savoir comment sont faits les êtres vivants des autres mondes ?" in Journal de Mickey n°559 (1963)

Anonyme "Pouvons–nous savoir comment sont faits les êtres vivants des autres mondes ?" in Journal de Mickey n°559 (1963)

Anonyme "Pouvons–nous savoir comment sont faits les êtres vivants des autres mondes ?" in Journal de Mickey n°559 (1963)

Commenter cet article

Présentation

 

Le Blog de l'Amicale Des Amateurs de Nids À Poussière (A.D.A.N.A.P.) est animé par :

 

(Photographie : Jean-Luc Boutel)

 

Christine Luce

 

Samuel Minne

 

Fabrice Mundzik

 

Liste des contributeurs

 

Articles récents

Quelques dépoussiéreurs :

e-Bulles d’encre

 

À propos de Littérature Populaire

 

Sur l’autre face du monde

 
Les Moutons électriques
 
Éditions Bibliogs