Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Amicale des Amateurs de Nids à Poussière

Amicale des Amateurs de Nids à Poussière

Le Blog de l'Amicale Des Amateurs de Nids À Poussière (A.D.A.N.A.P.) est un lieu de perdition dans lequel nous présentons revues, vieux papiers, journaux, ouvrages anciens ou récents, qui s'empilent un peu partout, avec un seul objectif : PARTAGER !

Publié le par Christine Luce
Publié dans : #Boris Zworykine, #Nathan, #Contes et Légendes, #Ivan Bilibine

Boris Vasilyevich Zworykine

Octobre 1872 (Moscou) - 1942 (France), Russie.

Зворыкин, Борис Васильевич en alphabet cyrillique, les traductions du nom sont diverses : Zworykine, Zworikine, Zworikyn, Sworikine, etc.

Signature.

Signature.

Boris Zworykine est né à la fin du XIXe siècle en Russie impériale dans une famille de négociants. Diplômé de l'Académie de Peinture de Moscou en 1893, il rencontre immédiatement le succès. Il participe à l'élaboration de fresques religieuses, illustre et décore des livres pour différentes maisons d'éditions, souvent d'inspiration traditionnelle, exécute des menus pour les réceptions officielles, travaille sur des commandes impériales. Durant vingt ans, il sera directeur artistique chez A.A. Levenson, un éditeur de luxe moscovite.
En 1915, il est l'un des fondateurs d'un mouvement culturel important dont la Société de la Renaissance de l'Art de la Russie est le moteur. Il s'agit d'une organisation qui vise à ” répandre parmi le peuple russe, une large connaissance de l'art russe ancien sous toutes ses formes et la continuité de son développement à l'époque moderne” (traduction amateur). Zworykine participe intimement à ce renouveau, il désire faire connaître la richesse du patrimoine russe et n'hésite pas à publier ses œuvres sous la forme de produits populaires comme les cartes postales.

Lors de la révolution, l'artiste continue de travailler pour le régime soviétique pour qui il crée des affiches de propagandes.

Carte postale et carte,1920
Carte postale et carte,1920

Carte postale et carte,1920

Petrograd, 1918

Petrograd, 1918

Cependant, la situation politique le pousse à émigrer en 1921 pour la France. Plus chanceux que la plupart de ses compatriotes, il devient alors l'un des illustrateurs de l'école russe les plus recherchés, il collabore en particulier avec les éditions d'art Piazza. Cependant, certains de ses livres sont oubliés. Le manuscrit de l'Oiseau de Feu, traduction de quatre contes populaires russes qu'il illustre superbement, par exemple. Il offre l'original à l'éditeur Louis Fricotelle qui le range. L'album  oublié dans un tiroir ne sera pas publié avant 1978, par les bons soins de Jacqueline Kennedy Onassis, sa dernière propriétaire. Les croquis de ce volumes sont conservés aujourd'hui au Metropolitan Museum de New York. L'album est paru en 1982 en France.

L'Oiseau de Feu, Albin Michel 1982

L'Oiseau de Feu, Albin Michel 1982

Boris Zworykine, peintre et illustrateur moscovite, perdu et retrouvé
Boris Zworykine, peintre et illustrateur moscovite, perdu et retrouvé
Boris Zworykine, peintre et illustrateur moscovite, perdu et retrouvé

Les sites français donnent son décès pour 1935, cependant les articles russes des sites d'art affirment qu'il mourut en 1942 pendant l'occupation en France. Ils font le parallèle avec le décès à Moscou d'Ivan Bilibine la même année. Ivan Bilibine était un artiste contemporain de Zworykine, artiste beaucoup plus connu aujourd'hui mais de la même inspiration, et qui maintient encore à notre époque Boris Zworikyne dans l'ombre.
Cette date me paraît plus exacte si l'on tient compte des illustrations que l'artiste fournit à Nathan pour quatre volumes entre 1934 et 1948. 1948 semble improbable, mais il suffit de se souvenir que les éditions Nathan, menacées par le régime nazi, survécurent à la guerre grâce à l'association d'éditeurs amis. Ces derniers dirigèrent l'entreprise de la famille Nathan, interdite de travail durant l'occupation allemande. Ce n'est qu'à la Libération que les légitimes propriétaires reprirent les rênes. Il est tout à fait plausible que les ouvrages préparés en 1941 et 1942 n'eussent été publiés qu'à ce moment.
Actuellement, la lecture des articles russes donne un aperçu de la biographie de Boris Zworykine jusqu'en 1930, et l'on trouve quelques maigres informations sur l'artiste depuis son arrivée à Paris en 1921 juqu'en 1930. Cependant, il n'existe pas de renseignements utiles sur sa vie depuis 1930 jusqu'en 1942 mis à part ces quelques illustrations publiées dans la collection des Contes et Légendes de Tous les Pays.

Boris Zworykine pratiquait un style très détaillé et des couleurs chaudes pour dessiner des personnages et des décors traditionnels issus de la culture russe. Ce sont certainement ces qualités qui ont poussé Nathan à lui confier les illustrations de la collection, dès les années 1935. Les simples illustrations bichromes des quatre volumes édités n'ont, hélas, pas les couleurs requises pour le style flamboyant de l'artiste.

Contes et Légendes, 1950
Contes et Légendes, 1950
Contes et Légendes, 1950

Contes et Légendes, 1950

Contes et Légendes, 1960
Contes et Légendes, 1960

Contes et Légendes, 1960

Contes et Légendes, 1937 et 1948
Contes et Légendes, 1937 et 1948
Contes et Légendes, 1937 et 1948

Contes et Légendes, 1937 et 1948

Moteurs de recherche : pour admirer des échantillons de la production de Boris Zworykine, il vaut mieux utiliser le nom cyrillique : Зворыкин, Борис Васильевич

Boris Zworykine, peintre et illustrateur moscovite, perdu et retrouvé
Boris Zworykine, peintre et illustrateur moscovite, perdu et retrouvé
Boris Zworykine, peintre et illustrateur moscovite, perdu et retrouvé
Boris Zworykine, peintre et illustrateur moscovite, perdu et retrouvé
Boris Zworykine, peintre et illustrateur moscovite, perdu et retrouvé
Boris Zworykine, peintre et illustrateur moscovite, perdu et retrouvé
Boris Zworykine, peintre et illustrateur moscovite, perdu et retrouvé
Boris Zworykine, peintre et illustrateur moscovite, perdu et retrouvé

Commenter cet article

TEPLITXKY Jean-Frédéric 02/08/2015 13:54

Je pense qu'à son arrivée à Paris il a résidé à la pension de famille Auerbach 6 rue Tournefort dans le 5ème arrondissement. Je possède pour ma part un très grand tableau (une gouache d'un mètre de large sur un mètre soixante de hauteur) qui, je pense, représente ma grand tante Elka (Lola) dite Hélène Auerbach - Pianetti , sœur de ma grand-mère Marie Auerbach. ( une femme qui danse sous un ciel bleu, au soleil, au son d'un accordéon). Ce tableau a été exposé au restaurant Auerbach (devenu K'nam) rue Royer Collard dans le 5ème, puis chez nous, toujours dans l'entrée de l'appartement. Depuis 2013 il est exposé chez moi.
Je serai très content si vous pouviez m'adresser une copie du scan du faire part de décès de cet homme qui je pense a certainement été épris de ma grand tante, mais sans pouvoir l'affirmer.

Teplitxky Jean-Frédéric 13/08/2015 18:34

Je suis tout à fait d'accord pour vous adresser une photo de ce grand tableau. Merci de me communiquer une adresse eMail privée pour vous l'adresser. Si vous la publiez sur le net je vous remercie d'en interdire la reproduction et de faire en sorte que tous les droits soient préservés. En effet il n'est pas normal que les hébergeurs se rendent propriétaires des images qui leurs sont confiées au seul motif qu'ils sont propriétaires du serveur.

L'ADANAP 13/08/2015 12:32

Bonjour, et merci beaucoup pour ces informations qui matérialisent un peu plus l'existence de ce grand illustrateur un peu voilé par son compatriote Bilibine. Il va s'en dire que, quoique n'ayant pas plus de détails que ceux reconstitués à travers les documents, nous serions heureux de voir également un cliché de cette peinture.

TEPLITXKY Jean-Frédéric 06/08/2015 13:50

Je vous remercie de votre réponse et comprends parfaitement vos raisons mais peut-être pouvons nous communiquer en privé si vous me répondez à mon adresse mail personnelle « j.teplitxky at free.fr ». En effet,tout comme vous l'êtes, je suis très soucieux de ces éléments qui touchent aussi de très près à mon arrière grand mère, ma grand mère et ma grand tante ainsi qu'à mon père.
Peut-être, votre famille a connaissance de faits et d'éléments qui me sont inconnus.
En tout cas je serai très heureux de vous montrer le tableau qui se trouve chez moi et vous en enverrai bien volontiers une photo .

Françoise THIRIOT 06/08/2015 11:42

j'aimerai pouvoir vous en dire plus mais je ne souhaite pas communiquer publiquement sur des éléments qui sont très personnels et qui appartiennent à ma famille.

Françoise THIRIOT 01/01/2015 15:33

il est en fait décédé le 13 mars 1945 à son domicile à Courbevoie.

L'ADANAP 19/03/2015 22:37

Merci beaucoup, et plus encore pour votre rapidité incommensurablement plus efficace que la mienne ! Et il vous est possible de le communiquer, ou faut-il se renseigner auprès de la mairie de Courbevoie ?

Françoise THIRIOT 19/03/2015 17:22

j'ai pu vous indiquer cette date car j'ai eu en mains son faire part de décès que j'ai scanné.

L'ADANAP 18/03/2015 12:19

Bonjour, navrée de n'avoir pas lu votre commentaire auparavant. Merci, et pourriez-vous nous indiquer des infos à propos de cette date précise ?

Présentation

 

Le Blog de l'Amicale Des Amateurs de Nids À Poussière (A.D.A.N.A.P.) est animé par :

 

(Photographie : Jean-Luc Boutel)

 

Christine Luce

 

Samuel Minne

 

Fabrice Mundzik

 

Liste des contributeurs

 

Articles récents

Quelques dépoussiéreurs :

e-Bulles d’encre

 

À propos de Littérature Populaire

 

Sur l’autre face du monde

 
Les Moutons électriques
 
Éditions Bibliogs